You Said Strange fait l’unanimité au Point Éphémère

 

Le groupe Normand You Said Strange organisait une release party au Point Éphémère pour la sortie de l’album Salvation Prayer et nous ne nous sommes pas faits prier pour y aller !

 

 

Après avoir écouté l’album Salvation Prayer sorti le 8 juin sur le label Londonien Fuzz Club, nous avons marqué le 25 juin d’une pierre blanche dans notre agenda en vue de sa release party à Paris. Il a fallu patienter plusieurs semaines pour voir le groupe en live. De leur côté, les quatre musiciens n’ont pas attendu la sortie de leur album pour commencer leur tournée européenne le 24 mai à Rouen. Pas moins d’une vingtaine de dates sont prévues pour cette première tournée officielle de You Said Strange.

Trève de bavardage, le Point Éphémère était plus rempli à l’extérieur qu’à l’intérieur quand nous sommes arrivés lundi un peu avant 22 heures. La raison ? Les amis et amateurs de You Said Strange étaient venus en nombre pour l’occasion mais pour les deux premiers groupes, invités par les Normands, la majorité du public n’a pas fait l’effort de venir les découvrir. Whyte Sands et The Blind Suns sont pourtant de très bons groupes. Ayant vu la fin du set de The Blind Suns, nous avons pu apprécier leur jeu de scène extraordinaire et bestial. Les trois musiciens ont tout donné et l’osmose entre la chanteuse et le guitariste était évidente ! Le charisme de cette dernière a mis tout le monde d’accord et l’assistance s’est trémoussée jusqu’à la dernière note. The Blind Suns est un groupe à voir et à revoir en live, sans modération !

Après un rapide changement de plateau, c’est enfin au tour de la tête d’affiche de la soirée de monter sur scène. Les quatre Givernois entament leur set par « Salvation Rain », comme sur l’album. Tout de suite plongé dans l’univers psychédélique du groupe, le public ne se fait pas prier pour entrer dans la messe. Petit à petit, la salle commence à se remplir et l’assistance à bouger en rythme. « Power House » et « Brain » s’enchaînent avec des effets de lumières aveuglants mais le bassiste rétablit rapidement la situation en faisant signe à l’ingé light. Quel bonheur de pouvoir enfin entendre l’album en live, avec l’énergie toute particulière véhiculée par le groupe !

Une atmosphère mystique règne dans la salle et à partir de « Cold Crusader » les lumières seront en adéquation avec l’aura du quatuor Normand ! Ce titre fait penser à une fusion des genres entre The Dandy Warhols et The Brian Jonestown Massacre. Les deux célèbres groupes des 90’s font partie des influences de You Said Strange et pour cause, Peter Holmström, guitariste de The Dandy Warhols, a même produit leur album à Portland !

 

 

Sur « Tilelli », le groupe invite un ami à monter sur scène pour scander les paroles en kabyle. Avec un flegme et une indéniable prestance, François chante sur tout le titre et le public est envoûté par tant de mysticité !

S’ensuivent « Halo » et « Extend » qui fascinent l’auditoire et nous plongent dans une transe infinie… Difficile d’en sortir mais le quatuor invite un fameux poète underground des années 1970, Emmanuel Booz, à monter sur scène pour « L’ode aux rats ». Un texte puissant, une diction qui claque, le poète a de la prestance, de la fougue et des choses à dire ! Durant ce titre, le public sera si captivé par le grand monsieur que personne n’émettra un son à part des acclamations à la fin !

Pour finir, les Givernois nous préviennent qu’on en est déjà à la dernière chanson… Non sans tristesse, nous nous résignons à profiter de ce que les quatre musiciens ont à nous offrir pour clore leur set. « The Way of the Holy War (Jesus) » a le mérite de faire durer le plaisir… Hors format, ce titre de plus de dix minutes rallie tout le monde à la cause du groupe et fait l’unanimité !

 

(c) Sergio Angot (Strange Distortions)

 

Au final, le groupe a enchaîné les titres exactement comme sur l’album, preuve que l’ordre des chansons a été longuement réfléchi sur ce dernier. Généreux et touchants, les quatre musiciens ont chaleureusement remercié toutes les personnes ayant participé à leur campagne de financement participatif pour l’enregistrement de Salvation Prayer. Une chose est sûre, il faudra compter sur You Said Strange dans les mois et années à venir ! Nous ressortons du concert changés, comme si nous avions vécu un voyage intérieur à la découverte de nous-même. Si You Said Strange veut devenir Guru, nous les suivrons au bout du monde !

 

Pour plus de renseignements sur le groupe, rendez-vous sur la page où les dates de la tournée sont indiquées !

 

Article rédigé par Adeline Dupriez

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *