Soirée rock à La Boule Noire le 14 février !

À l’occasion de la Saint Valentin, trois médias de renom – La Grosse Radio, Longueur d’Ondes et indiemusic – se sont associés pour vous concocter la meilleure des soirées avec trois artistes à ne pas rater – Some Smoking Guys, Louis Arlette et Fabulous Sheep -, retour sur cet événement on ne peut plus rock !

 

(c) Clémence Rougetet

En ouverture de soirée, le quintet Some Smoking Guys joue devant une salle qui se remplit peu à peu. Vivant à Paris, les cinq musiciens livrent un savant mélange de bon vieux rock et de brit pop. Nous assisterons à la fin du set car arrivés trop tard… C’est dommage car le groupe met le feu à la scène et tout le public est en osmose ! Un concentré d’énergie, de force et de sensualité tout à la fois qui confère au quintet sa dimension iconique et incontournable ! La prochaine fois que Some Smoking Guys joue, nous serons au premier rang !

 

Ensuite, c’est au tour de Louis Arlette de monter sur scène, accompagné de ses musiciens. Le changement de style musical est radical ! Louis Arlette chante en français avec des textes sombres et acérés. Ses musiciens manient parfaitement leur instrument et accompagnent l’artiste en donnant vie à ses chansons. La guitariste, Isïa Marie, apporte vraiment un plus avec ses riffs lourds et percutants. Nous serons impressionnés par sa prestance, qui n’égale pas celle du leader, Louis, un véritable caméléon multi-instrumentiste. Très poétiques, les textes de l’artiste reflètent son univers mélancolique et désabusé. Le clip « Tristesse Limpide » extrait de l’album Sourire Carnivore vient de sortir et vous donne un aperçu de la profondeur de Louis Arlette. Nous regretterons simplement que le batteur joue sur une batterie électronique et manie plus les séquences que ses baguettes. Peut-être le live ne mérite-t-il pas autant d’arrangements que le disque de l’artiste.

 

Pour finir, ce sont nos biterrois préférés, les Fabulous Sheep, découverts aux Trans Musicales, qui montent sur scène. Sous des tonnerres d’applaudissements – tous leurs potes sont là pour l’occasion et le public a répondu présent – les cinq musiciens démarrent en trombe en donnant tout, tout de suite ! C’est la deuxième fois que nous avons le plaisir de les voir sur scène et nous ne sommes pas déçus ! Le quintet envoie la sauce, comme à son habitude, et même encore plus ! Nous qui pensions que le live donné à L’Étage aux Trans était l’un des meilleurs, nous nous sommes bien fourvoyés : Fabulous Sheep démonte La Boule Noire et casse la baraque comme si le groupe faisait la révolution ! Du rock 70’s assumé, un esprit anti-système comme Trust de son temps, une inépuisable énergie et une sensualité brute, la recette du succès des Fab est déjà établie et personne ne pourra les empêcher d’envahir la France et, qui sait, d’autres territoires ? Le groupe sera en concert samedi 10 mars à L’Alimentation Générale si vous n’avez pas peur de vous prendre une grosse claque dans la gueule !

 

Pour plus de renseignements sur les artistes, rendez-vous sur Some Smoking Guys, Louis Arlette et Fabulous Sheep

 

Article rédigé par Adeline Dupriez

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *