Olivier Marguerit sur les terres de Cupidon au FGO Barbara

 

O – Olivier Marguerit, notre artiste chouchou de ce début d’année 2019, était de passage dans la capitale le 28 mars dernier pour un concert lançant sa tournée française pour son album À Terre. Nous étions évidemment au rendez-vous !

 

© Frankie & Nikki

 

Nous vous parlons beaucoup depuis quelques temps chez Lost Song d’Olivier Marguerit, artiste français et fantasque au cœur romantique et torturé. Son second opus À Terre nous a fortement marqué. C’était donc une évidence pour nous d’aller observer ce que l’animal avait à proposer en live pour défendre son disque, au cours d’une soirée colorée au FGO Barbara de Paris.

La soirée s’est ouverte avec un open mic au cours duquel de nombreux artistes amateurs se sont succédés pour le plus grand plaisir du public parisien. Après un dernier titre à la guitare acoustique de Marguerit lui-même, la scène ouverte s’est conclu avec douceur. Puis, le brass band de la Talku Fanfare a mené le public de l’étage du FGO Barbara vers la salle de concert, dans un défilé ponctué de trois prestations dansantes et animées. Impressionnants et rebelles avec leurs lunettes de soleil, leurs vestes en cuir et leurs cuivres et tambours tonnants, les musiciens de la fanfare ont repris de nombreux classiques de la musique à leur façon. Entre autres, « Superstition » de Stevie Wonder, « Enter Sandman » de Metallica ou encore « The Man Who Sold The World » de David Bowie.

 

© Ameline Mahéo

 

La tête d’affiche a fait son apparition sur scène, habillée d’un t-shirt cœur brisé, avec « Tu sais je ne sais plus ». L’opener « À Terre » a suivi, avec toujours plus d’énergie, notamment grâce à la batterie de Jérôme Laperruque. Après une brève allocution de l’artiste, le tubesque « La Rivière » retentit, pour le grand plaisir des fans ! Le groupe a calmé le jeu avec le slow « Soleil Charbon » sur lequel Olivier Marguerit a alterné les passages chantés tantôt falsetto, tantôt d’une voix déformée façon Kanye West. « L’odeur du coton », morceau d’introduction d’Un torrent, la boue, a servi de transition au titre final du même album.

En effet, le chanteur s’est adressé à la régie lumière pour lui demander d’éclairer la salle d’une ambiance libertine pour le sulfureux « A Kiss ». Dans un silence teinté de rose et de malice, le morceau s’est terminé sur les fameux gémissements et plaintes de plaisir, tandis qu’une autre plainte grandissait : celle annonçant la chanson « Ce Bateau ». Avec ce son de clavier électronique reconnaissable, joué par Mathieu Geghre et les voix en chœur de Maud Nadal et Emma Broughton, le morceau en trois temps est parvenu à faire tanguer l’audience.

 

© Ameline Mahéo

 

Le public, toujours plus chaud, s’est agité et s’est exclamé de joie dès les premières notes du titre à succès « Les Pédales », dont la batterie et la basse caractéristiques ont mis tout le monde d’accord ! Le temps d’un bref changement de t-shirt du chanteur, le groupe a enchaîné avec « Avale-moi », autre titre passionné issu de À Terre. Après une présentation de ses partenaires de jeu, Olivier Marguerit invite le public à pogoter sur le titre « Attention ! », faisant monter encore la pression d’un cran. Avant de finir de façon psychédélique sur l’entêtant titre « Répéter/Disparaître ». Au programme : voix flangerisée [effet de voix déformant], chant en anglais avec le duo Nadal/Broughton et une descente torse nu dans la fosse !

Les cinq compères ont salué leur public pour s’éclipser brièvement… et revenir pour un encore. Ils sont revenus à quatre sans le frontman pour interpréter le titre instrumental « Le sommeil des idoles », toujours avec Mathieu Geghre au clavier et le trio Nadal/Broughton/Laperruque aux voix. Olivier Marguerit les a ensuite rejoints habillé d’un troisième t-shirt (au cœur plein, celui-ci) pour le titre salvateur « En chute libre ». La soirée s’est finalement terminée avec le titre « Bebi », d’abord acoustique et apaisée, puis dansant et disco pour une sortie en apothéose du groupe. Bravo à eux !

 

© Ameline Mahéo

 

Avec ce concert réussi au FGO Barbara, qui annonce une tournée animée, O – Olivier Marguerit affirme plus encore son univers si particulier auprès d’un public conquis. On espère le retrouver très bientôt sur scène !

 

 

Pour plus d’information sur O – Olivier Marguerit, rendez-vous sur Facebook, YouTube et Instagram. L’artiste sera en concert le 2 mai au 106 de Rouen et le 3 mai à l’Aéronef de Lille.

 

Article rédigé par Jonathan Kakpeyen

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *