Le Pockemon Crew fait vibrer Bobino avec sa nouvelle création Hashtag 2.0

Ça y est, c’est la rentrée ! Fini l’été, fini les vacances, retour au train-train quotidien… Heureusement qui dit rentrée dit rentrée culturelle et c’est avec joie que nous nous sommes rendues à Bobino pour assister au nouveau spectacle du Pockemon Crew : Hashtag 2.0.

 

 

Ce samedi 16 septembre, la moitié des spectateurs était en retard pour la représentation. Le théâtre a donc dû faire face à une situation d’urgence et malheureusement durant tout le spectacle nous avons été dérangées par des placeurs qui venaient régulièrement placer des gens derrière nous (jusqu’à la fin, quasiment). À ce sujet, nous aimerions souligner que lors de ballets (classiques ou contemporains) et de spectacles de danse en général, il est très désagréable d’être placé sur les côtés de la scène. Pourquoi ces places sont-elles considérées comme de première catégorie ? Les gens payent plus pour voir moins bien et surtout pour avoir un angle mort et manquer une partie du spectacle. De même, ce n’est plaisant ni pour les danseurs ni pour le public d’avoir une vue plongeante sur les coulisses. Un peu de respect pour les artistes et pour le public, s’il-vous-plaît !

Revenons-en au spectacle et aux artistes : le Pockemon Crew ne s’est pas laissé déstabiliser par ce problème de salle et a démarré sa création avec plein d’énergie ! Les artistes qui composent ce crew sont tous plus généreux les uns que les autres, ce qui est assez rare pour être souligné.

 

Julie Cherki

Hashtag 2.0 est une critique de la société hyper-connectée et de l’immédiateté actuelle qui enferme les gens dans une bulle, les yeux rivés sur leur portable. Tout autre collectif que le Pockemon Crew aurait pu se heurter au mécontentement des jeunes et autres personnes complètement accro à leur téléphone, mais c’est avec brio et légèreté que ces artistes nous exposent le sujet ! D’ailleurs, le public est essentiellement constitué de familles, c’est un spectacle familial qui touche les personnes de 3 à 93 ans !

Rien n’arrête les artistes de breakdance du Pockemon Crew qui sont les seuls à notre connaissance à pratiquer ce que nous pourrions appeler de la « breakdance engagée ».

Non contents d’être les meilleurs breakdancers de France, d’Europe et du monde, les danseurs allient des pas de danse contemporaine à leurs figures et à leurs enchaînements. Nous sommes impressionnées par la virtuosité de leurs mouvements et par leur créativité sans limites. Notre moment préféré du spectacle est un duo mêlant breakdance et danse contemporaine : le tout interprété avec tant de finesse et d’intensité que nous sommes restées hypnotisées jusqu’à la fin. Ce duo ferait presque penser à un pas de deux tant il était précis et cela ne nous surprend pas car le collectif sort d’une résidence de dix ans à l’Opéra de Lyon. À quand un spectacle mêlant danse classique et hip hop ?

 

Gilles Aguilar

 

Le Pockemon Crew est tellement généreux qu’à la fin de la représentation il gratifie son public d’une mini battle avec tous ses membres.

Sans renier ses origines, ce collectif de breakdance allie compétitions de hip hop et spectacles pour le plus grand plaisir du public ! N’hésitez pas une seconde et courez voir le Pockemon Crew à Bobino (jusqu’au 7 octobre) !

 

Article rédigé par Adeline Dupriez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *