Des portraits inédits d’Hendrix et Zappa à la Whitebank Fine Art !

Petite pause photographique parmi toute cette musique, nous nous sommes intéressés à une exposition éphémère de portraits inédits de deux icônes du rock : Jimi Hendrix et Frank Zappa, par les talentueux Mike Berkofsky et Robert Davidson.

 

Robert Davidson

 

L’histoire de ces portraits est assez cocasse. Robert Davidson était chargé de prendre en photo Frank Zappa dans sa chambre d’hôtel pour promouvoir son futur concert au Royal Albert Hall durant l’été 1967. Après avoir accueilli le photographe dans sa chambre, Zappa voulu utiliser les toilettes et c’est alors que Davidson eu l’idée de le photographier dans cette pièce souvent cachée car jugée trop intime. Le portrait ci-dessus eut tellement de succès auprès du public et fut tellement repris que le manager de Frank Zappa pris peur et récupéra les négatifs du photographe. Cinquante ans après leur prise de vue, la galerie Whitebank Fine Art (Londres) décide d’enfin exposer ces clichés que l’auteur, Robert Davidson, mis des années à retrouver (2010).

 

Mike Berkofsky

 

En ce qui concerne le portrait de Jimi Hendrix, le photographe Mike Berkofsky fut engagé par le magazine Rave pour photographier l’artiste. Mais le magazine ne lui rendit jamais les pellicules originales en prétextant qu’elles étaient perdues. Fort heureusement, le jeune photographe (alors âgé de 22 ans), avait demandé un test sur une partie de la pellicule pour en vérifier l’exposition avant les retouches. Il s’agit donc de la seule image ayant survécu à la séance photo et surtout il s’agit d’un des seuls portraits assis de Jimi Hendrix, photographié avec un appareil photo de type Hasselblad medium format (très grande qualité). Malheureusement, le portrait fut déplacé, abîmé et retrouvé par Berkofsky en 2014 dans un entrepôt de Los Angeles qui avait subi une tempête en 1994. Le photographe décida alors de restaurer le négatif en le lavant plusieurs fois, chaque lavage révélant des couches de couleurs vives, donnant à l’image un nouvel aspect psychédélique.

À l’occasion de cette exposition éphémère qui ne durait que deux jours, un vernissage a eu lieu le jeudi 13 juillet à la galerie. De nombreuses personnes ont répondu présentes pour cet événement, notamment le directeur de galerie Sadie Coles (Sadie Coles HQ) et la célèbre mannequin Kate Moss. L’occasion de mêler art et musique, une fois de plus.

 

 

Cette exposition éphémère était l’occasion de clore un chapitre dans la vie d’artiste de Robert Davidson et de Mike Berkofsky, qui ont passé des décennies à chercher leurs oeuvres perdues. De plus, ces photographies ont été prises à l’époque où les deux photographes partageaient le même studio photographique.

 

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Whitebank Fine Art en cliquant ici

 

 

Article rédigé par Adeline Dupriez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *