Coco Bans nous offre « Fantasy & Parables »

 

Cela fait maintenant deux mois que le nouvel EP de Coco Bans, Fantasy & Parables, tourne en boucle dans nos oreilles ! Il est donc grand temps que l’on vous en parle !

 

© Alban Duchateau et Bastien Forestier Rischard

 

Découverte lors du MaMA 2018, Coco Bans nous a immédiatement séduit au sein de la rédaction ! Tout d’abord avec son clip « Make it Up » puis en live à La Boule Noire, Allyson Ezell, de son vrai nom, nous a totalement charmé par son style hybride entre pop, folk et gospel.

Son premier EP, Fantasy & Parables, sorti le 28 février 2019, tourne en boucle sur notre chaîne hi-fi et sur notre compte Spotify. Composé de six titres, ce bijou de 19 minutes nous assure un pur moment de bonheur, d’évasion et de prise de conscience.

On entre dans la danse avec « Fighting Feathers » où l’artiste américaine commence en douceur avec des rythmes progressifs et un morceau qui monte en puissance. Des paroles affirmées et des chœurs légers et évasifs achèvent de nous convaincre que nous sommes bel et bien entré dans l’univers de Coco Bans.

Ensuite, le tube « Make it Up » s’impose comme une chanson de rupture à la fois nostalgique et forte. Le refrain est tellement prenant qu’il reste imprimé dans les esprits longtemps après avoir écouté le morceau. On ressent de l’amertume mais aussi une incroyable sensation de prise de pouvoir, comme si on reprenait enfin le contrôle de la situation après s’être laissé attendrir par l’être aimé.

 

© Brice Krummenacker

 

« Something’s Gotta Give » est un morceau touchant qui nous fait réfléchir au sens de la vie. C’est une sorte de voyage intérieur où les arrangements de synthétiseur(s) donnent une dimension épique et grandiose au titre. La voix de Coco Bans, tantôt douce, tantôt puissante, nous rend tantôt vulnérable tantôt rassuré.

S’ensuit un « Interlude » de 47 secondes où la voix de Coco Bans nous captive et où les arrangements nous fascinent…

« Miracle » sonne comme un titre r’n’b et pop à la fois. Dans la pure veine américaine, d’où l’auteure-compositrice-interprète est originaire, se succèdent des envolées lyriques, une rythmique dynamique et des lignes de synthé obsédantes.

Enfin, « Hell Yeah », le tube incontestable de cet EP, vient clore l’opus de la plus belle des manières avec un optimisme à toute épreuve. Cette chanson procure un sentiment de force intérieure, d’émancipation (empowerment) et de recul sur la vie. Les paroles se chantent à tue-tête sous la douche (je plaide coupable) :

I did it my own way

Stopped apologizing

For my mistakes

And I’m not sorry

 

 

En conclusion, Fantasy & Parables, le premier EP de Coco Bans, est une véritable pépite qui s’écoute en boucle sans jamais s’en lasser ! Le bien-être et la force intérieure qu’il procure à ses auditeurs le rendent indispensable dans notre quête universelle du bonheur. L’artiste américaine prouve qu’elle n’est pas qu’une compositrice mais qu’elle est aussi une véritable auteure et interprète. C’est donc une artiste complète et une vraie bête de scène en live !

 

Pour plus d’informations sur Coco Bans, rendez-vous sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube, son compte Instagram et son profil Spotify.

 

Article rédigé par Adeline Dupriez

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *